juin 14, 2024

François BEYA en France, coulisse d’une sortie sans passeport qui a énervé et surpris Hervé Mbelu.

Depuis ce vendredi, François BEYA, ancien Conseiller Spécial du Président séjourne à Paris en France. L’homme a quitté le pays à bord d’un avion médicalisé, atterri 24 heures avant Kinshasa à Brazzaville et affrété par le Président de la République du Congo, Dénis Sassou Nguesso. Cependant, ce déplacement attendu et salué par les proches de F. Beya était inenvisageable jusqu’à sa veille. Et pour cause, le refus total du patron de l’Agence Nationale de Renseignement, ANR, accusé d’avoir monté cette affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat contre F. Beya, de voir sa “victime” quitter le sol congolais.

En effet, depuis le début de semaine, l’ordre a été donné à Hervé Mbelu de restituer le passeport diplomatique de “fantomas” saisi par ses service pour permettre d’enclencher les démarches d’obtention de visa pour la France en faveur du prisonnier F Beya. Ayant fait de l’affaire Beya un problème personnel, l’AG de l’ANR a résisté à cet ordre arguant qu’il ne retrouvait plus le passeport de l’intéressé, pourtant déposé par Beya lui même à l’ANR. Dans l’entourage de Beya, on croit savoir la raison cachée de ce refus. En quête des preuves pour clouer F. Beya, ses proches accusent H. Mbelu d’avoir réussi à poser, dans ce passeport, un tampon frauduleux d’entrer au Zimbabwe vers l’aéroport d’Harare afin d’asseoir le grief selon lequel, F. Beya aurait fait une escale clandestine au pays de Robert Mugabe où il y aurait rencontré le Général John Numbi. Craignant d’être déballé, H. Mbelu aurait ainsi levé l’option de cacher le dit passeport, pour s’éviter le ridicule, inventant qu’il se serait perdu dans la paperasse de son service.

Pour contourner cet obstacle de fer dressé par le Chef de l’ANR, l’ordre a été donné pour une impression expresse d’un passeport ordinaire à Francois Beya, pourtant détenteur d’un ordre de sortie signé par le Dircab de Tshisekedi en tant que Conseiller Spécial du Président. François Beya recevra donc ce précieux document la veille de son voyage soit le jeudi 18 aout 2022 dans l’avant midi pour l’introduire par la suite à l’Ambassade de France et obtenir son visa le même jour dans la soirée. Ce qui lui permit de décoller le lendemain, à savoir le vendredi 19 aout 2022, à destination de Paris.

Ayant éclaté en début d’année après son arrestation, l’affaire François Beya a vite montré les signes et même les preuves d’une histoire de règlement de compte, issu d’une guerre de palais avec dans le rôle de l’exécutant principal du complot, l’AG de l’ANR, auteur d’un montage éhonté, teinté de beaucoup d’amateurisme, dans le seul but d’écarter un sécurocrate de renom, qui commençait à gêner certains intérêts mesquins dans l’entourage du Président F. Tshisekedi. Désormais à Paris pour des soins médicaux, François Beya promet de rentrer au pays, après ses soins, pour en découdrer avec la justice et laver ainsi son honneur et son image ternis par ce grossier montage.

PERO LUWARA