mars 3, 2024

Assemblée nationale : les députés FCC contre les réforme électorales sans consensus (déclaration)

Les députés membres du Front commun pour le Congo (FCC) proches de Joseph Kabila refusent de participer à la plénière d’aujourd’hui sur la révision de la loi électorale, dénonçant le “manque de consensus” préalable sur cette question.

Pour ces derniers, les réformes électorales doivent faire objet d’un consensus entre tous les acteurs concernés afin d’éviter au pays des élections chaotiques, source de frustrations et de conflits”,disent-ils dans une déclaration circonstancielle faite au Palais du Peuple, siège du Parlement ce jeudi 14 avril 2022

Par ailleurs ils disent, qu’il n’est pas question d’accompagner une option déjà prise par un “régime dictatorial.

“Nous nous abstenons de participer à l’examen de la proposition de loi portant révision de la loi électorale qui commence ce jour au sein d’une Assemblée nationale qui, sous ce régime dictatorial, est devenue une simple caisse de résonance du Président de la République et de son gouvernement”, déclarent-ils.

L’Assemblée nationale entame ce jeudi 14 avril, l’examen de la proposition de loi portant révision de la loi électorale en prévision des élections prévues l’année prochaine, la révision de la loi électorale est attendue depuis plus d’une année. Parmi les réformes souhaitées, il y a le retour à la présidentielle à deux tours, la suppression de seuil électoral et la baisse de la caution électorale.

Franck Mubeneshay